par - sous Actualités, Régates.

Après Grandson en septembre dernier, la Star Sailors League s’est arrêtée, le temps du City Grand Slam, sur le lac Alster au cœur de Hambourg.

Le prestigieux club nautique Norddeutscher Regatta Verein, fort de plus de 2000 membres et vieux de 150 ans, organisait début mai le championnat de Star en eaux urbaines. Un exercice de haute voltige pour les concurrents, gratifiés de vents variables et imprévisibles.

 

86 équipages de vingt nations dont vingt titres mondiaux et continentaux, cinq médaillés olympiques, ont disputé les rounds de qualification en trois séries. Seuls les dix meilleurs, dont le duo Szabo (USA)/Ducommun (SUI) vainqueurs à Grandson, ont accédé à la conquête du titre, samedi 7 mai.

 

Szabo commentait : « Sur ce lac, la distance entre les marques de parcours est courte, il n’y a pas de temps pour échanger à bord (malgré mes progrès en français !) Une hésitation dans une manœuvre et c’est plusieurs adversaires qui en profitent. Nos actions doivent être précises, synchronisées, c’est un peu comme une danse. Il nous a manqué un tout petit rien dans la 3e montée au près pour accéder à la finale, mais c’était une semaine magnifique et nous sommes heureux de notre 8e place. »

 

Patrick Ducommun, quant à lui, renchérissait: « Pour moi, c’est une expérience extraordinaire. Si, sur des régates en mer, le poids de notre équipage est insuffisant, sur le lac où les parcours sont courts, c’est l’idéal. Il faut plonger dans les risées sans trop réfléchir et les prendre coup par coup. Les passages de bouée donnent lieu à de vifs  engagements où la réactivité est primordiale dans un espace millimétré, parfois soldés par des touchettes, pénalisées immédiatement par le jury sur l’eau. C’est rapide et physique. »

 

Les grands vainqueurs du City Grand Slam sont les français Rohart/Ponsot, qui devancent la paire Melleby (NOR)/Revkin(USA) et les Polonais Kusznierewicz/Zycki.

 

De retour en Suisse, “LeDuc” va reprendre la route dès le week-end de Pentecôte, cette fois en direction du sud, afin de disputer, à Torbole sur le lac de Garde, le World Masters de la classe des Finn, championnat du monde pour les plus de 40 ans, qui va accueillir plus de 440 participants. Good luck “LeDuc” !

 

Christiane Baudraz

Le 12 mai 2016SSL City Grand Slam 2016 - Day 2

 

 

par - sous Régates.

Un souffle de printemps sur le Championnat de classe Corsaire 2016 à Yvonand.

Au coup d’envoi jeudi, dix-huit Corsaires répondaient « présent » au large du port des Tapa-Sabllias. Les spis parsemaient le plan d’eau de leurs couleurs vives, pour deux manches, en bise, par force 2 à 3. Trois équipages français étaient venus s’ajouter à la flotte helvétique.

Dès vendredi et jusqu’à dimanche, les airs furtifs ont joué avec les nerfs des starters et des navigateurs. Seules six manches sur les dix prévues ont pu être disputées. Renaud Vuarraz, du comité de course affichait, malgré tout, un certain soulagement d’avoir pu mener à terme ce championnat.

Trois équipages se sont rapidement démarqués du reste de la flotte. Si tout semblait acquis pour l’équipage du Greifensee Steiger/Vonmoos, leur sixième place lors de la dernière manche a bien failli leur coûter la tête du classement général. Les Lyonnais Kerbat/Bordas terminent un point derrière, devançant les sociétaires du club du Seeland Liliane et Rolf Uhlmann.

Le charismatique président de la série, Hervé Duchoud,  ne tarissait pas d’éloges sur l’accueil du CNTY et surtout sur la série Corsaire. Dessiné par l’architecte naval Jean-Jacques Herbulot en 1954 pour la célèbre école de voile des Glénans, le Corsaire, petit croiseur monotype de 5,50 m, a toujours ses inconditionnels. Bateau familial, marin et sûr, il a vécu ses heures de gloire en 1998 lors de la Regatissima qui a regroupé, sur une même ligne de départ, 134 équipages au large de Grandson.

Résultat des régionaux :

Frédéric Robin/Eliott Besuchet  6e, Pierre-André Niklaus/Nicolas Charoton  8e, Jean Orini 17e

 

Christiane Baudraz

le 8 mai 2016

DSCN5468DSCN5475DSCN5485 (1)

par - sous Actualités du club.

A l’occasion de la première régate interclubs du mercredi 11 mai,

Josette et ses « Josettounnes » seront très heureuses de vous accueillir au Bar d’Ecoute pour un petit moment de convivialité.

Au menu: Lasagnes « fabrication maison »
Prix: CHF 12.-
Heure: 20 h 15
Inscription: josette.pitton@bluewin.ch ou 076 423 74 77
Délai d’inscription: lundi 9 mai

Votre comité

par - sous Actualités du club.

C’est avant tout une belle aventure, qui a débuté comme un défi lancé entre potes navigateurs né du désir de courir de jour, alors que les principales régates de l’époque partaient en fin de journée.

Une équipe de passionnés du Cercle de la Voile de Grandson décide de s’inspirer de la Société Nautique de Genève et de créer son Bol d’Or. Sur le même principe que celui du Léman ou de la Vallée de Joux : naviguer le plus vite possible jusqu’à l’autre extrémité du lac et revenir à son point de départ, sans « portail » intermédiaire.

 

Comment rendre attractif une régate au long cours qui réunit des bateaux de toute catégorie et permettre à des embarcations moins affûtées de rivaliser avec les « bêtes de course » ? Les sociétaires du CVG vont élaborer leur propre règlement : un départ commun pour deux parcours. Un long pour les grandes unités fortement toilées qui vont virer à Cudrefin et un légèrement plus court pour les plus petits bateaux qui enroulent une bouée mouillée à la hauteur de Portalban. Le premier qui rallie le débarcadère de Grandson remporte le Bol d’Or. Si initialement c’était une régate de monocoques, les multis vont vite prendre une place prépondérante pour devenir les seigneurs du Bol.

 

Au fil des ans, le règlement et l’emplacement des marques de parcours sont modifiés. Actuellement, il n’y a plus qu’un tracé pour les M2 et les monocoques. Seuls les M3 contournent une bouée sur la Motte au large de Cortaillod, principalement pour des raisons de sécurité. Afin d’assurer le spectacle à l’extrémité du bas-lac, les autres concurrents virent au large de l’hôtel Beau Rivage à Neuchâtel.

 

Le M2 Team Seven de Christophe Péclard pulvérise en 2015 le record en 3 h 05.

Il faut remonter en 2004, chez les monocoques pour trouver le record inégalé à ce jour, détenu par Thomas Jundt, sur un 18 Pieds australiens.

 

Le samedi 28 mai prochain, le long des quais, la fébrilité des équipages sera palpable. Opter pour le bon côté du plan d’eau au risque de voir défiler impuissant l’armada, éviter les bancs de sable de la rive sud, ne pas s’encalminer dans la baie d’Auvernier, anticiper les coups de Joran, ruser avec les jeux de voiles, folâtrer avec les thermiques. Garder la concentration jusque sur la ligne d’arrivée, avec tout l’équipage sur le pont, le mât à sa place, la tête pleine d’anecdotes et, sous la cantine, revivre cette journée qui, chaque année, rythme la saison de voile et maintient tout son attrait sur les navigateurs et le nombreux public qui suit l’événement.

 

Christiane Baudraz

Le 28 avril 2016

 

IMG_0155 (1)

par - sous Régates.

Même si le printemps, prémices de la saison lacustre, a signé un magnifique faux-départ, les régatiers vont se retrouver en cette fin de semaine pour le coup d’envoi de leurs championnats.

A 14h00, au large de la cité d’Othon, le Cercle de la Voile de Grandson donnera du canon pour la régate d’ouverture du championnat interclubs CVG-Matelote. Ce dernier comptera, outre son ouverture et sa clôture, dix manches et s’étalera jusqu’en octobre. Les départs seront donnés en alternance par chaque club. Les équipages officieront à tour de rôle sur le bateau start.

DSCN0431

Simultanément, la première des neuf régates comptant pour le Championnat des Lacs Jurassiens, la Coupe Farewell organisée par le Cercle de la Voile de Neuchâtel, partira dès 10h30 au large de Neuchâtel.

En parallèle, les catamarans Ventilo M2, dans le cadre de cette manifestation, participeront au Grand Prix Providence-Montbrillant, première étape des neuf prévues du TeamWork M2 Speed Tour 2016, vision attrayante depuis la rive avec quatorze équipages inscrits. Dimanche, seuls les M2, retourneront sur l’eau. Dès quatre résultats validés, chaque équipage pourra supprimer le plus mauvais. Après une année d’absence, « Gust » l’ancien bateau du régional Olivier Schenker, revient dans le circuit avec à sa barre Benjamin Flückiger. Bjorn Rizzi, sociétaire de la Matelote, sur Blackpearl (ex Landrover) a monté une nouvelle équipe. L’objectif principal de cette dernière est d’avoir un équipage fixe afin de monter en niveau. Un autre régional, Michel Vaucher, sera à la barre de Swiss Medical Network, sponsor principal de cette manifestation. Sur les quatre membres de l’équipage de M2, deux professionnels sont autorisés à bord de chaque bateau, selon le règlement de la série, contribuant à resserrer les positons en course.

419

Christiane Baudraz

Le 25 avril 2016

par - sous Régates.

Ils étaient 72 équipages, dont la majorité provenait du continent américain, dans la baie de Biscayne en ce début avril, pour disputer le championnat du Monde de Star. Ce dernier, organisé par le Coral Reef Yacht Club de Miami, s’est couru en six manches.

12973433_1050892648306054_8677574509528900106_o

Les participants ne s’étaient pas déplacés pour faire de la figuration. Lors de la première régate, le comité de course a dû réfréner les ardeurs des concurrents sur la ligne de départ. Plusieurs rappels généraux et pour terminer le pavillon noir –qui n’autorise plus les participants trop incisifs à réparer un départ anticipé– sont venus à bout de la pugnacité des régatiers. Cette dernière règle fut fatale à trois équipages de renom, Cayard/Fatih USA, Stanjek/Kleen GER et Grael/Almeida BRA. En début de semaine, les régates se sont disputées avec des vents de 15 à 18 nœuds, sur une mer assez formée. Au fil des jours, Eole s’est fait moins menaçant, oscillant, compliquant la lecture du plan d’eau. Le local de l’épreuve Augie Diaz, associé au Brésilien Bruno Prada, a pris la tête du classement dès le deuxième jour. Les deux ont bataillé ferme durant la semaine pour résister aux attaques des Italiens Negri/Labertenghi. Le podium est complété par les Américains Ledbetter/Revkin. Augie Diaz USA remporte son premier titre mondial alors que son équipier Bruno Prada BRA ajoute une 4e médaille d’or à son palmarès. Quatre équipages helvétiques avaient traversé l’Atlantique. Magnifique 16e rang pour Jean-Pascal Chatagny et Serge Pulfer laissant derrière eux de grands noms de la voile,  décrochant même lors de l’ultime manche une 6e place. Les autres Suisses engagés terminent 33e Dannesboe/Bonhoeffer, 39e Gautschi/Koenig et 48e Wargnier associé au Grandsonnois Sébastien Guidoux.

12957602_1050893848305934_2795641127261859520_o12983921_1050893271639325_4998399175200692335_o

Christiane Baudraz

18 avril 2016

par - sous Régates.

C’est en Mer de Ligurie, au large de San Remo, que s’est disputée début avril la 4e et dernière étape des Winter Series comptant pour le 14e district.

28 équipages de 6 nations ont disputé cinq régates dans des vents irréguliers. Les Suisses se sont déplacés en nombre puisque six bateaux ont pris part à ce championnat dont les représentants du Cercle de la Voile de Grandson Chatagny/Pulfer. Ces derniers, au terme de la première journée, pointaient à la 10e place. Le deuxième jour, le vent dont la force variait de 6 à 20 nœuds avec des bascules de 180°, a rendu la lecture du plan d’eau très compliquée. Deux régates ont pu néanmoins être courues après de longues heures d’attente. Chatagny et Pulfer, après deux belles manches, remontaient à la 5e place. Le dernier jour, alors que les prévisions météorologiques annonçaient des airs légers, le vent s’est levé à plus de 20 nœuds. Les deux dernières manches ont donné lieu à des manœuvres viriles. Plusieurs équipages ont même renoncé à prendre le dernier départ de la journée. Sans trop de surprise, le championnat est remporté par la paire italienne Negri/Lambertenghi, suivie de leurs compatriotes Colaninno/Colaninno qui devancent le duo Chatagny/Pulfer. Il est à signaler qu’un autre régional, Sébastien Guidoux, associé au barreur de Founex Wil Wargnier, décroche la 14e place du classement général. Une belle manière de finir la saison hivernale en peaufinant l’entraînement avant le Championnat du Monde de Star qui se déroulera en Floride du 7 au 17 avril.

 

Christiane Baudraz

5 avril 2016

12916210_1024405727630040_5257259204491279818_o12916158_1024801227590490_6404303448587117959_o12901031_1023900474347232_5463456429023584108_o